Cinéma & Séries

[Critique] Archer - Agent top pas secret du tout

Archer est une série d'animation pour adultes (nan sérieusement c'est pas pour les enfants) comique diffusée depuis 2009. Elle met en scène l'histoire du meilleur agent secret dans les années 80 dans son quotidien, Archer. Sauf que c'est pas 007 mais son pendant potache, accro au sexe et à l'alcool, et qui bosse dans une maison de fou. Mais c'est complètement génial !

Archer, ou l'incarnation du nawak

Archer est un agent secret travaillant pour l'ISIS, une organisation "secrète" menant des missions partout autour du globe. Elle est dirigée par sa mère, une couguar acariâtre nymphomane avec qui il entretient un très TRÈS gros complexe d’œdipe. On y trouve aussi une secrétaire milliardaire (mais qui bosse, normal) et accro à l'étranglement, un génie copie génétique d'Hitler fiancé à un hologramme d’héroïne de dessin animé japonais, un comptable beaucoup trop bonne poire, une autre agent secret stéréotype de la James Bond Girl qui en a marre de subir tous les regards lubriques de la boites, et plein d'autres gens tout aussi haut en couleur. Des fous dans une maison de fou. Et dans cette ambiance de taré va se greffer de multiples intrigues de plus en plus loufoques autour d'Archer. C'est censé être une série se passant dans les années 80-90 comme en atteste les modèles de voiture et les ordinateurs bien vintage, mais ça n'empêche pas Archer de croiser des cyborgs soviétiques, d'aller dans l'espace empêcher une rébellion et de surfer sur Internet pour trouver du porno. C'est totalement n'importe quoi mais c'est assumé et bien fait. Archer est régulièrement envoyé en mission, casse complètement le plan prévu en faisant une bonne grosse bourde (comme donner sa vraie identité à la première blondasse à forte poitrine venue), mais fini miraculeusement par réussir.

[Critique] Archer - Agent top pas secret du tout 2

Sexy et badassitude au programme.

La série aurait très bien pu se contenter de faire juste des intrigues régulières type missions d'espionnage et laisser les personnages en plan sans les faire évoluer, mais ce n'est pas le cas ! Tous les personnages gardent une base de dérangé du bulbe, mais il y a de fortes évolutions dans les personnages, par exemple Archer qui va en quelque sorte s'assagir et mûrir, à tel point que dans les dernières saisons sorties il est parfois méconnaissable. Bon après il sort un truc bien lourd ou fini par insulter un président qui passait par là, donc en fait il ne change pas tant que ça. Mais le fait que la série évolue est vraiment super. Il y a même toute une saison où l'ISIS s'essaie maladroitement à des activités criminelles, Archer Vice.

Pastiche et dénonciation

Comme vous l'avez sans doute deviné, Archer est une parodie des séries et films d'espionnage qui ont cartonnés dans les années 80-90. On retrouve toute une ambiance de cette époque avec des gens bien raciste, bien homophobe et anti-communiste. Et la série retourne ça avec brio, car si Archer est un bon gros sexiste un peu à la OSS 117, il n'est absolument pas raciste ni homophobe. Il est même vraiment tolérant envers beaucoup de choses et rechigne assez souvent à utiliser la violence si ça peut tacher sa veste. Cela permet à la série d'aborder des thèmes sensibles de manière vraiment très drôle. L'animation d'Archer est assez étrange au début et ça pourra rebuter certaines personnes. Elle est assez fixe et semble un peu faire travail d'amateur au début, mais au fil des saisons la qualité d'animation s'améliore grandement tout en restant dans le même style. Les dialogues sont très bien écrits et très acides. Archer sort des répliques cultes au kilomètre, et la VF sublime vraiment tout ça. Donc pour une fois je conseille plus la VF que la VO. Après par contre c'est pas mal axé sur le sexe, la violence, la drogue, les addictions, les trucs bizarres et vulgaires, âmes sensibles s'abstenir. Il y a aussi de nombreuse références à la culture populaire et geek, que ce soit dans les dialogues ou même juste dans les épisodes en eux-même, comme un spécial Mad Max avec des routiers fous en sous-vêtement féminin (oui oui).

[Critique] Archer - Agent top pas secret du tout 1

Archer, le clone génétique d'Hitler et sa fiancée...

Conclusion

Archer est clairement une série d'animation qui vaut le détour rien que pour son ton acide et son univers loufoque. Vous avez marre des James Bond et autres Jason Bourne bien trop propre sur eux ? Archer vous réconciliera avec le genre de l'espionnage. Avec des personnages hauts en couleur et des intrigues complètement nawaks, Archer c'est l'anti-espion par excellence. Et en plus, ce ne sont pas juste des missions qui s'enchaînent sans rapport entre elles, et les personnages ne restent pas tels quel du début jusqu'à à la fin, il y a des évolutions. En bref c'est vraiment une petite perle trop peu connue en France. VF fortement conseillée !

    Personne n'a encore commenté cet article, à vous de jouer !

Les commentaires sont soumis à la modération, ils n'apparaîtront pas immédiatement.