Cinéma & Séries Comics & Mangas

[Critique] Daredevil S2 - Encore plus fort!

Ça y est! La saison 2 de Daredevil est enfin arrivée sur Netflix un peu moins d'un an après la diffusion de la première saison! Après cette dernière qui était d'un très haut niveau de qualité (dont vous pouvez retrouver notre critique ici), il fallait s'accrocher pour arriver à faire une seconde saison aussi bien. Après avoir vu tous les épisodes d'une traite je n'ai qu'une seule conclusion... C'est aussi bien voire même encore mieux!

C'est l'heure du Punisher... Mais pas que

Pour cette seconde saison on retrouve Matt Murdock AKA Daredevil quelque temps après avoir mis Wilson Fisk derrière les barreaux. Il fait son boulot d'avocat dans sa petite entreprise le jour, et son "hobby" de justicier la nuit. Mais tout d'un coup, plusieurs gangs mafieux sont retrouvés littéralement déchiquetés par ce qu'il semble être un groupe paramilitaire armé jusqu'aux dents avec des gros flingues. Sauf que bien entendu ce n'est pas un groupe mais un seule personne: Frank Castle, rapidement surnommé par la presse le Punisher. Mais on se rend vite compte que le Punisher n'est pas vraiment l'antagoniste principal de la série. Enfin d'un certain côté oui, un justicier vengeur autoproclamé qui tue tous ceux qu'il indigne de rester en vie ça plait moyen à Daredevil. Seulement ce n'est pas l'histoire du Punisher VS Daredevil, ici, contrairement à la première saison ce n'est pas juste l'affrontement entre deux hommes, mais bien la confrontation avec toute une organisation occulte tout droit venue du Japon: La Main (et non ce n'est pas le correcteur orthographique qui a mis n'importe quoi, le groupe s'appelle bien La Main, un élément important de l'univers Marvel).

[Critique] Daredevil S2 - Encore plus fort! 1

Le Punisher, moins imposant que Fisk mais limite plus dangereux

De plus la série introduit un autre personnage très proche de Daredevil qui était déjà mentionnée très rapidement dans la première saison: Elektra. Tueuse à gages, mercenaire de haut niveau et aussi ex petite amie de Matt Murdock, elle va venir chambouler la vie déjà pas simple du justicier. Une relation d'amour-haine va bien entendu s'installer entre eux, rappelant un peu le couple Batman Catwoman chez DC Comics. Ce qui fait qu'on a le droit à deux origin-story dans la saison: celle d'Elektra et celle du Punisher, mais ça ne nuit pas à la série pour autant. C'est fait rapidement, et sans rusher l'histoire non plus.

Du pur Daredevil

Cette saison n'a plus à introduire le personnage de Daredevil, ce qui était l'objectif des 13 premiers épisodes, et ça lui donne un avantage considérable. La saison 2 peut donc se concentrer sur les doutes qu'entretient Daredevil sur ses actions. La rencontre avec Franck Castle va le faire se questionner: est-ce bien de ne pas tuer ses adversaires? D'une certaine manière, le Punisher fait la même chose que lui, sauf qu'il tue ceux qui se mettent en travers de sa route et qui le méritent selon lui. Tandis que pour Daredevil, il les met en prison, et une fois sortis ils recommencent... En plus la seconde saison fait la part belle à quelque chose qui avait été un peu oublié dans la saison 1: les procès. Matt Murdock est un avocat, et justicier et avocats sont difficilement compatibles entre eux, et cette nouvelle saison essaie de mettre en relief les problèmes d'emploi du temps et d'intérêt que ça implique, et ça fonctionne bien! Même si le rythme est un peu plus lent durant les passages de procès, la série reprend son rythme dynamique une fois ces passages terminés.

[Critique] Daredevil S2 - Encore plus fort! 2

Elektra, femme fatale mais aussi torturée par ses sentiments

Si il y a bien quelque chose qui m'avait plu dans la première saison c'était son ton noir et réaliste, et ici il est bien de retour, en encore plus fort. Punisher oblige, on a le droit à de sacrés fusillades, mais les combats aux corps à corps ne sont pas en reste. Très bien chorégraphiés et la plupart du temps filmés en plan séquences absolument hallucinants, les combats claquent! Par contre la série est plus violente. Sans pour autant tomber dans l'absurde ou l'insoutenable, le sang gicle pas mal et les cadavres jonchent le sol (normal, dans la série il n'y a que Daredevil qui ne tue pas ses ennemis...) et certaines personnes pourront le reprocher. Personnellement je trouve que ça colle très bien avec le personnage et l'histoire.

De nombreuses évolutions majeures pour l'univers Marvel

Cette nouvelle saison, en plus d'introduire de nouveaux personnages dans le Marvel Cinematic Universe (l'univers des Avengers), ajoute aussi une nouvelle notion importante de l'univers par l'intermédiaire de La Main: les arts mystiques. Jusque là on n'avait pas encore eu droit à la magie ni dans les films, ni dans les séries (à part dans Thor, mais bon il n'y a quasiment que à Asgard qu'on en voit). Au cinéma ça va arriver courant 2016 avec le film Doctor Strange, le plus puissant sorcier de la Terre (incarné par Benedict Cumberbatch <3 ), mais en série on pensait que ça n'arriverait qu'avec la prochaine série Netflix Iron Fist. Mais non la magie est déjà là, un peu cachée mais clairement présente au travers de personnages qui ressuscitent et divers objets aux propriétés bien mystérieuses... Cette seconde saison commence aussi à mettre en place des liens avec sa série soeur Jessica Jones, à l'aide d'allusions et personnages communs, préparant ainsi la série Defenders qui regroupera Daredevil, Jessica, Iron Fist et Luke Cage pour défendre Hell's Kitchen. Mais cette recherche de la cohérence ne s'arrête pas là. Dans les séries de super-héros, une fois le méchant derrière les barreaux on a tendance à l'oublier. Ici Wilson Fisk est toujours présent, bien qu'en prison, et mérite amplement son surnom de Caïd...

[Critique] Daredevil S2 - Encore plus fort!

Dans cette saison, le Daredevil est captif des évènements qui risquent de le dépasser

Un autre aspect qui m'a beaucoup plus dans cette saison, c'est le fait que la série évolue et qu'elle ne s'enfonce pas dans une spirale bad guys vs héros solitaire. Le Punisher n'est ni méchant ni gentil et force Daredevil à se remettre en question, la série essaie un peu de romance de manière pas trop intrusive (même si je ne sais pas trop d'où sort la relation Page-Murdock, amenée de façon un poil bizarre), les enjeux gagnent en ampleur et surtout: la série et le héros ne sont pas dans le même état au début qu'à la fin! Bref cette saison envoie du pâté!

Conclusion

Cette saison 2 de Daredevil est clairement au niveau de la première, tant sur la forme que sur le fond. Je pourrais en parler pendant des heures et des lignes, mais tout ce qu'il faut savoir c'est qu'elle est dans la droite lignée de ce qui faisait le succès de la première saison, tout en proposant autre chose et en permettant à la série d'évoluer. La fin avec beaucoup (trop peut-être?) de questions sans réponse annonce une saison 3 qui risque de s’avérer tout aussi explosive!

    Personne n'a encore commenté cet article, à vous de jouer !

Les commentaires sont soumis à la modération, ils n'apparaîtront pas immédiatement.