Cinéma & Séries

Critique de film: Samba

J'ai eu la chance de pouvoir me rendre à l'avant-première du nouveau film d'Omar Sy à laquelle étaient présents les deux réalisateurs-scénaristes Eric Toledano et Olivier Nakache, qui sont aussi ceux du film à succès Intouchable, ainsi que Tahar Rahim qui a le rôle secondaire d'un dénommé Wilson. Je remercie donc Vincent Lautier et Gaumont Pathé grâce à qui j'ai pu obtenir une invitation !

Samba, sénégalais en France depuis 10 ans, collectionne les petits boulots ; Alice est une cadre supérieure épuisée par un burn out. Lui essaye par tous les moyens d'obtenir ses papiers, alors qu'elle tente de se reconstruire par le bénévolat dans une association. Chacun cherche à sortir de son impasse jusqu'au jour où leurs destins se croisent... Entre humour et émotion, leur histoire se fraye un autre chemin vers le bonheur. Et si la vie avait plus d'imagination qu'eux ?

Un beau casting Le rôle du personnage Samba, sénégalais immigré vivant en France depuis 10ans, est attribué à Omar Sy, chose qui ne nous dé-paysage pas puisque il incarnait des rôles semblables dans Intouchable ou De l'autre côté du periph. Nous avons aussi le droit à la magnifique Charlotte Gainsbourg, une actrice que j'admire, elle est à la fois triste et joyeuse, stressé et épanouie, maladroite, mais surtout mystérieuse. Elle incarne ici Alice, une dépressive qui va aider Samba à obtenir ses papiers français via une association pour laquelle elle travaille. Avec ce film j'ai découvert Tahar Rahim allias Wilson, lui aussi immigré et ami de Samba.
samba-aperçu

Un film mêlant humour et tristesse A la manière d'Intouchable le film arrive à nous faire rire puis pleurer à la seconde suivante. Les réalisateurs jouent avec nos sentiments pour ne pas nous laisser une minute de répit pendant laquelle nous pourrions nous ennuyer. Tiré du roman Samba pour la France le scénario n'est que fiction, pourtant Samba incarne le quotidien difficile et instable de tous les immigrés vivant en France ; la difficulté d'obtenir un emploi et de le conserver, le devoir d'envoyer de l'argent à sa famille restée au pays, la peur constante de l'uniforme mais surtout la folle envie d'être français. Nous vivons en parallèle les vies respectives d'Alice et de Samba qui ont tous deux leurs soucis et leur besoin, le besoin de l'autre pour reprendre goût à la vie.

Une bande son entraînante La clé du succès d'un film passe en partie par la musique. C'est elle qui nous dicte inconsciemment nos sentiments. Le compositeur de la bande son principale est le même que celui d'Intouchable, l'incroyable Ludovico Einaudi qui nous avait séduit avec

    Personne n'a encore commenté cet article, à vous de jouer !

Les commentaires sont soumis à la modération, ils n'apparaîtront pas immédiatement.