Cinéma & Séries Comics & Mangas

[Critique] Deadpool - Un anti-héros trash à souhait

Le film Deadpool est enfin arrivé sur nos écrans de cinéma, après des années de préparation et un massacre affreux du personnage dans X-Men Origin: Wolverine. Pour ceux qui ne connaissent pas le Deadpool, c'est un personnage de comics Marvel qui a la particularité d'être "no limit". Blagues politiquement incorrectes, meurtres au sabre, sang qui gicle partout, il ne se refuse rien niveau trash, même si l'éditeur pose quand même quelques limites à ce qu'il peut faire, il ne faut pas abuser non plus. Maintenant la question est: est-ce que le film est à la hauteur de l'irrévérencieux personnage ou juste un film pour ados avec quelques blagues pipi caca? (sans spoilers)
[Critique] Deadpool - Le super-héros trash? 4

"Avez-vous vu cet homme?"

Anti-héros moche et actions trash

Wade Wilson est un homme comme les autres. Enfin presque. C'est un "menaceur à gages". Il menace (voir tue) les gens sur commande, en bref il a une vie bien pourrie. Mais un jour il est diagnostiqué d'un cancer... de quasiment tous les organes du corps. Et pour se guérir il ne trouve comme solution qu'une société craignos qui lui propose de recevoir des pouvoirs surpuissants. En réalité cette société va le tromper et le laisser avec un pouvoir de régénération surpuissant, et une figure ressemblant à un "testicule avec des dents" (l'expression n'est pas de moi), ce qui va passablement l'énerver mais jamais entamer son humour noir. Et il va trancher des membres dans tous les sens pour se venger! Armé d'un je-m'en-foutisme à toute épreuve (sa régénération le rend insensible à n'importe quelle blessure, démembrement compris), il va sortir ses deux sabres et ses guns et ça va exploser des bad guys durant une bonne partie du film. Et si je m'attendais à des litres d'hémoglobine qui giclent dans tous les sens, ben j'ai été agréablement déçu. Pas de ça ici, même si des têtes et des membres sautent et volent un peu partout en mode n'importe quoi, ce n'est pas aussi sanglant qu'attendu, mais ce n'en est pas pour autant plus soft. Il y a de nombreuses actions qui font mourir de rire par leur absurdité ou leur violence exacerbée. Et ça, c'est du bon Deadpool comme il faut.
[Critique] Deadpool - Le super-héros trash? 1

Deadpool prend la pose, il aime bien ça

Deadpool est un anti-héros qui parle beaucoup. Surtout pour dire des bêtises d'un humour le plus noir possible. Cela passe souvent par des blagues de cul de plus en plus crados, ça ne s'arrête jamais, mais dans le personnage ça passe très bien. Ce n'est pas forcé et il n'y a pas de blagues pour faire des blagues ou pour rameuter le spectateur. En clair quasiment à chaque fois que Deadpool ouvre la bouche, c'est toujours une remarque bien trash ou potache qui fait mouche sur la situation. Et à chaque fois ça réussit à surprendre le spectateur. Bon par contre c'est pas pour les enfants, le film est interdit au moins de 12 ans en France, et c'est bien normal. Dans les comics c'est aussi un personnage qui aime briser le quatrième mur, celui qui sépare les lecteurs de l'histoire. Et bien cette caractéristique qui fait tout le charme du personnage a été conservée dans le film, et de façon plutôt correcte. Il y a pas mal de voix off car c'est le caractère du personnage qui veut ça, mais de temps en temps il se retourne et parle directement au spectateur, souvent pour dire une connerie d'ailleurs. Il n'y en a pas beaucoup par rapport au support originel, mais plus aurait été un peu lourd. Ici c'est juste que ces cours moments sont disséminés dans le film de façon assez inégale.
[Critique] Deadpool - Le super-héros trash? 6

Dat ass

Une foule de petits détails et un visuel très marqué

Pleins de détails et de références parsèment le film. Que ce soit visuel ou auditif. De part son côté limite "hors-film", Deadpool se permet plein d’apartés où il parle de choses qui n'ont rien à faire dans son film. Les moins attentifs ne verront que les plus gros, comme les deux autres héros du film, Colossus et Negasonic Teenage Warhead (oui je sais) qui font partis des X-Men, car le film est relié à leur univers et non pas celui des Avengers. Même si Deadpool en parle de temps en temps pour le vanner. Par contre les plus attentifs pourront voir une foule de petites choses, allant du traditionnel caméo du génial Stan Lee (le père de quasiment tous les héros Marvel) à une petite figurine Deapool en fond de certaines scènes ou des positions de personnages explicites. Après il y a des choses plus marquées mais pour les connaisseurs. Par exemple Ryan Reynolds, l'acteur qui joue Deadpool, a aussi joué le Green Lantern dans un film de 2011 du même nom. Et c'était de la grosse daube, tant visuellement qu'au niveau scénario. Du coup il place quelques piques à son sujet quelques fois dans le film. Il y a aussi beaucoup d'autodérision et de prise à contre-pied de clichés liés au monde des super-héros, c'est franchement très sympa à suivre et rafraîchissant (dans son genre). En bref, en ce moment je n'ai qu'une envie c'est de me repasser le film au ralenti pour voir ce que j'ai raté.
[Critique] Deadpool - Le super-héros trash? 2

"ça va chier dans les casseroles"

De plus le film est accompagné d'un sens de la mise en scène visuelle très forte. Si de nombreuses vannes se font sur les dialogues, il y en a aussi énormément qui se font sur la situation. Le générique d'introduction est un très bon exemple du ton décomplexé du film. Au lieu d'avoir écrit "Produit par Jean Machin", il y a écrit "Produit par un mec sur-payé", ou même "Écrit par un cul". Le tout sur un fond de personnes figées qui se font tuer par Deadpool dans un accident de voiture. C'est n'importe quoi mais c'est très drôle, et tout le film est comme ça. Concernant la version française il convient de dire un mot car Deadpool est un film bourré à ras-bord de blagues diverses et nos traducteurs sont souvent fâchés (pour rester poli) avec les blagues. Et bien là ça passe très bien. Ce n'est certainement pas toujours fidèle à la version originale, mais de nombreuses blagues sont malheureusement intraduisibles telles quelles. Ici tout est compréhensible et pas idiot. Certains dialogues semblent changer de doubleurs pour une phrase, mais sinon ça va. Bref, c'est de la très bonne VF, pas la boucherie que beaucoup attendaient. Même si la VO c'est toujours mieux.

Un scénario un peu faible et un manque de musique

Le hic derrière tout ça c'est que le scénario n'est pas fou. Et surtout un peu décousu. Le film commence par une bonne scène de bagarre avec le Deadpool en costume, et ensuite il lance un flash-back racontant le début de son histoire. Et il procède ainsi plusieurs fois pour mettre un peu d'action de temps en temps pour ne pas endormir le spectateur. C'est intelligent comme procédé, ça évite de s'embêter une moitié de film jusqu’à ce qu'il devienne le Deadpool, parce que soyons honnête c'est la partie intéressante. Cependant on perd en compréhension, du coup c'est moins facile de glisser un scénario qui se réduit à sa plus simple expression. Bon après c'est vrai qu'on s'en fiche un peu, du coup ça va.
[Critique] Deadpool - Le super-héros trash? 3

"Colossus j'ai oublié le scénario"

Le second problème majeur concerne les musiques. Si vous avez vu les bandes annonces vous avez entendu toutes les musiques mémorables du film. Pas de thème pour l'anti-héros, juste deux chansons de rap, et le reste c'est de la musique d'ambiance oubliable. Un peu dommage peut-être. Cela ne se ressent pas forcément mais une bonne musique peut fortement relancer un film quand il y a des temps morts, qui sont courts dans Deadpool, mais visibles néanmoins. Bon après il reste des petits problèmes comme par exemple le méchant qui se nomme Francis ou Ajax (une lessive ou un vieux prénom, ça fait tout le film), pas des plus charismatiques ou des plus imposant. En fait on dirait un homme de main un peu plus fort que la moyenne tout le long du film, alors que c'est le grand méchant. Je pourrais aussi vous parler des problèmes que Deadpool a avec la physique et la logique qui ne semblent plus avoir court avec lui parfois, mais ça n'embête pas plus que ça.

Conclusion

Deadpool est clairement un film de super-héros off-limits. Donnant souvent dans le trash, le potache et vulgaire, ça déboîte bien comme il faut si vous ne cherchez rien de sérieux, mais plutôt un condensé de n'importe quoi à l'état pur. Plein de scènes violentes à souhait et de dialogues insultants mais jamais débiles, le film marque par sa prise de position assumée de non-héros. Armé d'un humour noir et de ses deux sabres, l'anti-héros immortel se fraie un chemin à travers ses ennemis dans la bonne humeur et les blagues de cul. Un bon film décomplexé qui va devenir rapidement un incontournable pour tous les fans de super-héros qui en on marre de ceux qu'on voit habituellement. Maintenant la question est: quand est-ce que le 2 sort?

    Personne n'a encore commenté cet article, à vous de jouer !

Les commentaires sont soumis à la modération, ils n'apparaîtront pas immédiatement.