Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Geek Mexicain | 13 décembre 2017

Scroll to top

Top

[Critique] Narcos - A la poursuite de Pablo Escobar

[Critique] Narcos Saison 3 – Les Gentlemen de Cali

Malgré la mort du fameux Pablo Escobar dans la saison précédente, la traque des narcos-trafiquants dans la série historico-dramatique de Netflix continue. Mais est-ce que la perte d’un élément central de l’histoire réduit la qualité de la série ?

 

Escobar n’était que le premier…

 

Pablo était le premier narco-trafiquant de niveau international, avec tellement d’argent qu’il ne pouvait que l’enterrer. Mais après sa mort, les numéros deux qui avaient patiemment attendu leur tour se sont réveillés, et ont finalement pris le pouvoir sur la cité de Cali, en faisant le nouveau centre du trafic de cocaïne. Ces hommes se font appeler assez ironiquement les Gentlemen de Cali, dirigé par les frères Rodriguez.

 

Le cartel de Cali, à la différence de celui d’Escobar, se voulait beaucoup plus professionnel et pas uniquement composé de narcos de profession. Moins violent, en se basant plus sur la corruption et l’espionnage avant d’utiliser la force. A tel point que à Cali, quasiment tout le monde travaillait pour le cartel : civil, police, politicien, service de communication. Toute communication entre personne était entendue et enregistrée.
Mais tout cela ne plait pas aux traficants, car ils savent que malgré tout cela, la DEA finira par venir pour eux. Ils mettent donc en place un plan, insulte ultime pour la justice. Ils veulent négocier leur reddition avec le gouvernement pour sortir du trafic blanchis, laissant derrière eux leurs installations, mais gardant argent et liberté.

 

[Critique] Narcos Saison 3 - Les Gentlemen de Cali

Les gentlemen de Cali au grand complet.

 

Mais ce n’est pas du goût de tout le monde. D’un côté certains trafiquants ne veulent pas vraiment arrêter leur business si lucratif, et de l’autre certains membres de la DEA ne veulent pas gentiment laisser partir certains des plus grands criminels de la planète. S’engage donc une course contre la montre pour essayer de trouver et d’attraper le plus rapidement les dirigeants, mais aussi de trouver des preuves pour les inculper légalement, car pour le coup il faudra jouer selon les règles. Trahisons, complots, meurtres et corruption, un joli programme.

 

… mais les suivants sont pas mal non plus !

 

Malgré un début de saison un peu compliqué, notamment à cause d’un trop grand nombre de personnages important présentés trop vite, la série s’en sort vraiment très bien sans Escobar en tête d’affiche. Certes il y a moins l’aspect “grand méchant”, mais le show reste néanmoins très intéressant et accrocheur. Il y a un joli équilibre entre intrigue, action et politique. On comprend assez facilement les enjeux de la plupart des situations, sans pour autant toujours se rappeler qui fait quoi (même si vers la fin cela devient clairement plus lisible).

 

Cette fois-ci, réalité historique oblige, la série met aussi beaucoup l’accent sur un héros de l’ombre : Jorge Salcedo, chef de sécurité du cartel ayant tout risqué pour le faire tomber et s’en sortir. Si ce n’est clairement pas un enfant de cœur et que la série a bien évidemment romancé une partie de son action, c’est très intéressant de voir ce traître au cartel qui a très fortement contribué à sa chute, finir dans l’anonymat le plus total. Je vous invite d’ailleurs à lire une très intéressante interview sur le vrai Jorge Salcedo ici (en anglais). Surtout que plus que l’agent Peña, c’est lui le héros de cette saison.

 

[Critique] Narcos Saison 3 - Les Gentlemen de Cali 1

Jorge, chef de sécurité n’utilisant jamais d’arme. Atypique mais vrai.

 

Pour la réalisation on reste dans la droite lignée de ce qui a déjà été fait précédemment, c’est-à-dire essentiellement fonctionnelle. Pas d’envolées magistrales, mais pas non plus que des plans fixes. Il y a toujours des images d’archives pour contextualiser les événements et les personnes, mais celles-ci sont plus rares que durant les saisons précédentes. Les acteurs font par contre tous très bien vivre leurs personnages, à tel point qu’il faut parfois se rappeler que ce sont des vraies personnes qui sont dépeintes ici.

 

Conclusion

 

Netflix réussit très clairement son pari, en réalisant une très bonne suite au deux premières saisons, sans le monstre Escobar. Ici c’est le dernier grand cartel Colombien qui est mis à l’échec, dans une saison avec de nombreuses qualités, une fois passés les premiers épisodes un peu abrupts. Le mélange 50/50 entre histoire et romance est toujours aussi bien maîtrisé. Maintenant que l’histoire de la Colombie est finie, il va falloir s’attaquer aux cartels qui occupent encore les autorités de nos jours : les cartels Mexicains.

 

Etienne Andrieu

Etienne Andrieu

Etudiant à l'INSA CVL
Geek invétéré, passionné de culture pop
Etienne Andrieu

Review Overview

Note :
8
8

Rating

Afficher les anciens commentaires

Geek Mexicain utilise les cookies pour optimiser votre expérience sur ce site.

[Critique] Narcos Saison 3 – Les Gentlemen de Cali

Durée : 5 min