Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Geek Mexicain | 16 décembre 2017

Scroll to top

Top

[Critique] Sense8 - Une aventure humaniste par les créateurs de Matrix 3

[Critique] Sense8 Saison 2 – Toujours plus fort !

Ça y est ! Elle est enfin là ! La saison 2 de la tant attendue série Sense8 des sœurs Washowski est là, après deux ans d’attente et un tour du monde pour un tournage sur 14 pays. La saison 1 avait fait couler beaucoup d’encre, en bien comme en mal, mais tout le monde s’accordait à dire qu’une suite était nécessaire. Et ce retour, mais quel retour !

 

Précédemment dans Sense8…

 

Tout reprend exactement là où la série s’était arrêtée après l’épisode spécial Noël. Riley et Will sont poursuivis par BPO et Whispers. Sun croupit en prison, Lito fait face à son coming out, Capheus conduit toujours son bus, faisant face à sa réputation, Wolfgang vit sa vie de gangster, Nomi échappe au FBI et Kala doute sur les choix de sa vie. Certes, dit comme cela ce n’est pas très palpitant, mais la façon dont la suite est traitée est particulièrement intéressante.

 

Plutôt que de se morfondre en attendant que BPO leur tombe dessus un par un, le cercle des héros sensitifs essaie plutôt d’attaquer, de trouver un moyen de se protéger de BPO et d’atteindre Whisper pour le mettre hors d’état de nuire. Et pour cela, il auront besoin de trouver d’autre sensitifs à qui se fier, mais aussi de comprendre un peu plus ce qu’est qu’être un homo sensorium.

 

[Critique] Sense8 Saison 2 - Toujours plus fort !

Il y a aussi des moments un peu… tendus dans cette saison.

 

Ajoutez à cela en plus les problèmes des personnages qui n’ont pas été découverts par BPO, et vous obtenez une série très dense en informations. Chaque épisode d’une heure se vit un peu comme un film complet, car il y a très peu de moments “série”, c’est-à-dire un peu de remplissage pour faire de la longueur. Il y a tant de choses à dire et à voir, qu’il faut s’accrocher et ne pas la regarder en faisant autre chose à côté. Mais surtout, elle évolue. Toutes les intrigues avancent petit à petit, et fait étonnant pour ce genre de série à sous-intrigues, elles sont toutes très intéressantes à suivre. On n’est jamais ennuyé par un passage à l’autre.

 

Pleins de très grands moments

 

Ce qui fait la force de Sense8, c’est sans doute son écriture très théâtrale, faites pour donner de grands moments d’émotions, de joie comme de tristesse ou de colère. Et pour le coup cette saison 2 en fait la part belle. Dans tous les épisodes il y a de l’action, du bonheur et des moments difficiles pour les personnages. Certes, certains pourraient trouver les discours un peu niais, trop humanistes ou candides, mais ce ne seront que des gens avec un cœur de pierre, ou qui on simplement envie de critiquer la série pour le plaisir. La série se veut, malgré un côté fantastique, comme un reflet de nos sociétés, avec nos espoirs, nos bizarreries et nos envies…

 

En réalité, la plupart des critiques qu’on pouvait faire à la saison 1 sont gommées dans celle-ci. La saison 1 avait besoin de 12 épisodes pour expliquer le fonctionnement des sensitifs. Mais pour cette saison 2 c’est bon, les héros jonglent régulièrement avec leurs capacités et avec brio (on notera par ailleurs que c’était sans doute le meilleur cercle possible à construire, toutes leurs capacités les rendent quasiment invincibles). Le manque d’action de la première saison disparaît lui aussi. Certes ce n’est toujours pas un James Bond, mais ce n’est pas non plus l’esprit de la série, il ne faut pas l’oublier. De même, le fait qu’il y avait trop peu de sensitifs est de l’histoire ancienne. Dans cette saison il y en a partout ! Et c’est particulièrement grisant.

 

[Critique] Sense8 Saison 2 - Toujours plus fort ! 2

Petit passage par la gay-pride de Rio. Fun et coloré.

 

Concernant l’intrigue en elle-même, elle avance, même si le nombre de sous-histoires ralentit forcément sa progression. Cependant il ne faut pas non plus perdre de vue que l’histoire principale est assez simple et aurait pu être vite expédiée, mais cela aurait rendu la série moins épique qu’elle ne l’est actuellement. Les sous-intrigues sont bienvenues, avancent et semble d’ailleurs êtres liées entres elles. Tout n’est pas ce qu’il semble être.

 

Une merveille de technique… en danger ?

 

Si sur le point de l’intrigue, comme toute série sa qualité peut être discutée, sur le plan technique pure, là il n’y a rien à redire. C’est incroyable. La saison 1 avait déjà montré des moments hallucinants, des scènes partagées entre plusieurs continents et parfaitement synchronisées. Mais pour cette saison 2, la barre est poussée encore plus haut avec des moments émotionnellement très forts, synchronisés sur plusieurs endroits de la planètes, avec des centaines de figurants. Cela devait être un véritable défi de technique et d’organisation.

 

Mais le montage est aussi très bien. Nous sommes habitués à voir un montage assez factuel, à la fois au cinéma et dans les séries, c’est-à-dire un montage qui se contente de montrer des moments de façon plus ou moins rythmée, et de rajouter de la musique qui va bien par dessus. Cela marche bien, mais c’est encore mieux quand le montage va plus loin, comme c’est le cas ici. Les grands moments de Sense8, sans une découpe millimétrée des plans, des ralentis et des sons ne seraient rien. On a l’étrange sensation que très souvent, rien ne pourrait être amélioré dans les plans et que tout est parfait.

 

[Critique] Sense8 Saison 2 - Toujours plus fort ! 1

Bring it on, bitch !

 

Maintenant tout ce qu’il faut, c’est une suite. Car le final de cette saison, bien que mûrit de longue date semble-t-il, laisse au spectateur une sensation de brutalité et de rapidité. La fin va très vite, tout s’accélère d’un coup et ne laisse qu’une envie : voir la suite !
Malheureusement le renouvellement n’est pas certains, car même si les critiques spectateurs sont quasi-unanimes sur la grande qualité de la série, les audiences ne suivent pas forcément, surtout pour une série aussi chère. Netflix n’appuie pas non plus la sortie des épisodes comme elle le ferait pour une nouvelle saison d’Orange Is The New Black, ce qui est dommage. C’est pour cela que je vous enjoins à voir cette saison légalement, pour faire comprendre à Netflix tout le potentiel qu’elle porte, encore plus après cette seconde saison.

 

Conclusion

 

Sense8 s’impose clairement comme LA série de SF de la décennie avec cette saison 2. Bigger and better comme disent les anglophones. La plupart des critiques que l’on pouvait faire à la première saison ici disparaissent. De nombreux sensitifs sont dévoilés, tout ce qui faisait le sel et le cachet de la première saison est de retour, et la qualité technique aussi.
C’est une nouvelle fois un véritable trajet humanitaire autour du monde que nous propose cette série, auquel je pense les seules choses que l’on pourra reprocher, serait de ne pas convenir aux goûts de tout le monde…

 

Etienne Andrieu

Etienne Andrieu

Etudiant à l'INSA CVL
Geek invétéré, passionné de culture pop
Etienne Andrieu

Les derniers articles par Etienne Andrieu (tout voir)

Review Overview

Note :
10
10

Rating

Afficher les anciens commentaires

Geek Mexicain utilise les cookies pour optimiser votre expérience sur ce site.

[Critique] Sense8 Saison 2 – Toujours plus fort !

Durée : 7 min