Cinéma & Séries

[Critique] Black Panther - Techno Tribal

C'est le coup d'envoi pour Marvel pour cette solide année 2018 avec Black Panther, super-héros africain qui apparaissait déjà dans Captain America : Civil War et qui voit ici son personnage bien plus développé. C'est aussi un film particulièrement mis en avant pour son casting avec quasiment aucun blanc, dans un genre pourtant ou les non-blancs sont pourtants souvent relégué au rang de sidekick rigolo. Mais est-ce que ça suffit pour faire un bon film ?

Une histoire de succession

T'chala est le prince héritier du Wakanda, un petit pays (fictif) d'Afrique centrale qui aux yeux du monde est un simple pays pauvre comme les autres, vivant en autarcie et refusant toutes aides internationales. En réalité il s'agit du pays le plus technologiquement avancé de la planète, grâce au fait qu'il possède un gisement énorme d'un métal extrèmement précieux et puissant : le vibranium. Si les américains ont utilisé tout ce qu'ils possèdaient en vibranium pour en faire un freesbee, les wakandais en mettent partout, faisant de ce pays un havre technologique.

Mais le prince doit faire face à une crise majeure. Lors des évènements de Civil War, son père le roi est tué, il doit prendre sa succession en tant que roi, et en tant que Black Panther, le protecteur du Wakanda. Mais si les rites de passage et le début de son rêgne (quelques jours pas plus) se passent bien, T'chala va vite se rendre compte qu'il a aussi hérité du passé trouble de son père ainsi que d'un individu qui va venir lui réclamer son trône.

[Critique] Black Panther - Techno Tribal | L'armure du Black Panther en vibranium est particulièrement craquée

L'armure du Black Panther en vibranium est particulièrement craquée

Un recette mise à l'exotisme

La formule de Marvel est bien rodée maintenant, Black Panther est dans la droite lignée des films précédents. Moins décomplexé que Thor : Ragnarok, mais plus dans le ton de Captain America : Le soldat de l'hiver, le film ne se démarque pas vraiment par son scénario, très prévisible mais sans forcément tomber dans les clichés mal amenés. Il y a néanmoins quelques bonnes idées dans le lot, et quelques fulgurances violentes qui surprennent un peu.

Très clairement ce qui fait la grande force du film c'est ses visuels. L'univers Wakandais est magnifique. Il s'agit d'un savant mélange d'une culture africaine très ancrée, avec ses couleurs vives, ses chansons, ses paysages sauvages et variés, et tout un côté très technologique que ne renieraient pas les Gardiens de la Galaxie. Cela donne des compositions de plans très belles, même si on sent parfois que le numérique ressort un peu trop. Cependant, il est intéressant de remarquer que ce n'est pas juste un habillage de fond qui n'interragit pas avec l'histoire, tout le film tourne autour de la question du choix entre les traditions ou le futur, cristallisé par la différence technologique du Wakanda avec ses voisins.

Malheureusement, pour le reste, le film ne vole pas bien bien haut. Les combats ne sont pas forcément des plus lisibles car surcutés, la musique est quasi absente, et la VF est particulièrement mauvaise. De plus, à la vue des premières bandes-annonces d'Avengers 3 et de la grande place que semble prendre le Wakanda dans ce film, on aurait pu s'attendre à que cela soit un film qui prépare la suite. Finalement non, ce n'est qu'une aventure pour "légitimer" Black Panther dans le MCU, ce qui est à la fois bien car le film peut être pris seul, mais aussi très frustrant car ce que tout le monde attend finalement, c'est Avengers 3...

[Critique] Black Panther - Techno Tribal | Deux manières de voir le futur du Wakanda s'opposent

Deux manières de voir le futur du Wakanda s'opposent

Pour ce qui est du côté engagé du film, c'est plutôt bien fait. A la manière de Wonder Woman, qui malgré un film un peu moyen arrivait à trouver un bon équilibre en histoire et féminisme engagé, Black Panther fait un peu pareil mais pour la cause africaine. Tout au long du film, les personnages se battent à leur manière pour préserver leur culture et leurs traditions sur la scène internationale. Ce n'est sans doute pas le film parfait pour promouvoir la diversitée culturelle à Hollywood, mais il a au moins le mérite de l'avoir fait sans être trop lourd ou insistant, tout en mettant en avant une culture particulièrement rafraichissante et dépaysante.

Conclusion

Black Panther n'est pas un film parfait, c'est un Marvel classique avec la plupart des défauts des précédents films, mais qui fait son boulot. On le retiendra surtout pour ses visuels particulièrement sympathiques et travaillés, mais aussi pour son ambiance, son univers dépaysant et son côté engagé. Les fans du genre seront contents...

Affiche - Black Panther Black Panther 7

    Personne n'a encore commenté cet article, à vous de jouer !

Les commentaires sont soumis à la modération, ils n'apparaîtront pas immédiatement.