Cinéma & Séries

[Critique] Jessica Jones Saison 2 - Quand le passé ressurgit

Après les deux gros ratés qu'étaient Iron Fist et Defenders saison 1, il devenait urgent pour les séries Marvel-Netflix de rectifier le tir. La série spin-off sur le Punisher était pas mal, mais on attendait surtout de voir ce qu'il adviendrait des séries principales. Est-ce que la première nouvelle série à sortir arrive à donner un peu espoir concernant le futur de Marvel chez Netflix ?

Je ne suis pas un héros !

Mais ce rôle lui colle à la peau depuis la fin abrupte avec Kilgrave lors de la première saison. Jessica est connue dans tout le quartier de Hell's Kitchen comme celle qui a éliminé la menace que son défun énnemi représentait, et de ce fait beaucoup de gens la prennent pour ce qu'elle n'est pas. Certains la prennent pour un des Avengers qu'ils voient à la télé, et d'autres la prennent pour un monstre ou une tueuse sans pitié, qui possède l'avantage de ne pas se faire trop embêter par la police. Mais lorsqu'une série de meurtre particulièrement violente a lieu, tous les regards se tournent vers elle.

Commence donc une enquète pour trouver qui se cache derrière ces meutres sanglants. De plus, il semblerait au passage que quelques personnes dotées de pouvoirs circulent librement, et ont tous été patient d'une certaine clinique appelée IGH. Il s'agit de la même clinique qui a soigné Jessica lors de son accident des années auparavant, et dont elle est ressortit avec une force surhumaine. En parallèle de sa recherche du meurtrier, c'est aussi l'occasion pour Jessica de comprendre ce qui lui est arrivé durant les 20 jours qui lui manquent...

[Critique] Jessica Jones Saison 2 - Quand le passé ressurgit | Passages réguliers par la case prison pour Jessica cette saison... Une super force donne aussi de supers problèmes.

Passages réguliers par la case prison pour Jessica cette saison... Une super force donne aussi de supers problèmes.

Mais c'était sans compter sur la vie, qui a décidé de lui mettre des bâtons dans les roues de toute les manières possibles. Un concurrent à Alias Investigation aggressif se pointe sur le marché, sa meilleure amie ne supporte plus d'être aussi faible en comparaison avec Jessica et plonge dans diverses drogues pour devenir plus forte, un nouveau concierge arrive et se met en tête de l'expulser de l'immeuble et d'une manière générale le caractère de cochon de Jones ne l'aide pas du tout à rêgler ce genre de problèmes de manière rapide et pacifique.

Perte de repères

La grande force de cette saison, c'est de réussir dans une série de super-héros à ne pas mettre de véritable antagoniste, tout en ne mettant quasiment pas de protagonistes. Dans la première saison, il y avait Kilgrave (qui était globalement la seule chose bien de la série) qui servait de grand méchant horrible à abattre, mais dans cette saison, difficile de dire qui est véritablement l'adversaire. Il y a bien au début de saison le meurtrier, mais un twist de milieu de saison vient redistribuer les cartes, ce qui fait que durant toute la fin, on ne sait pas trop vers qui aller. Au final, même des personnes qui se veulent pourtant des protagonistes se retrouvent finalement à aller à l'encontre de Jessica, et inversement.

[Critique] Jessica Jones Saison 2 - Quand le passé ressurgit | Et au milieu de tout ça, Jessica trouve encore le temps d'aller à des cours de gestion de la colère.

Et au milieu de tout ça, Jessica trouve encore le temps d'aller à des cours de gestion de la colère.

On ne peut pas dire que cette saison est excellente notamment parce qu'elle aurait gagnée à être un peu plus concise, avec moins de sous-intrigues. Certes elles sont toutes utiles dans le sens où elles font avancer au fur et à mesure la trame principale, ou permettent à des personnages de ne pas sortir de nulle part. Cependant certaines d'entre elles auraient pu être enlevées sans que cela ne change grand chose à la série. Au delà de ça, cette saison ne redéfinie pas le genre. Elle apporte une suite convaincante à la première saison, tout en explorant le passé de l'héroïne et ouvrant un peu sur son futur.

Conclusion

La saion 2 de Jessica Jones n'est pas un ratage complet comme l'ont été Iron Fist et Defenders, et c'est déjà pas mal. Cependant, cette saison n'est pas la meilleure, surtout avec le fait que le personnage complètement malade de Kilgrave ait été completement éliminé précédemment. Cette fois-ci, c'est la zone de flou entre antagoniste et protagoniste qui est à l'honneur, même si la série semble parfois se perdre et essayer désespérément de remplir ses 13 épisodes avec des sous-intrigues pour la saison suivante.

Affiche - Jessica Jones Saison 2 Jessica Jones Saison 2 7

    Personne n'a encore commenté cet article, à vous de jouer !

Les commentaires sont soumis à la modération, ils n'apparaîtront pas immédiatement.