Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Geek Mexicain | 14 décembre 2017

Scroll to top

Top

[TUTO] Comment exploiter la puissance de son VPS inactif ? 2

[TUTO] Comment exploiter la puissance de son VPS inactif ?

Vous êtes détenteur d’un petit (ou gros) VPS (Virtual Private Server) qui ne fonctionne pas au quotidien à pleine charge ? Ce guide est fait pour vous.

 

En 2017, certains minent en permanence du Bitcoin ou de l’Etherneum, mais si vous acceptez de “travailler” bénévolement, vous pouvez décidez d’aider la communauté scientifique très simplement en partageant votre temps et puissance processeur, grâce à BOINC.

BOINC est une petite plateforme permettant de rendre votre système utile pour des projets nécessitant des résolutions de problèmes complexes et souvent très longues.

Le principe réside dans le découpage, partage, résolution et “recollage” de petits morceaux du problème initial (diviser pour régner). Ce logiciel se chargera uniquement de récupérer des données de l’extérieur, effectuer quelques calculs, avant d’uploader les résultats.

 

[TUTO] Comment exploiter la puissance de son VPS inactif ?

 

Attention : La procédure ainsi que les informations suivantes ont été respectivement testée et validées sur une Debian 8 (Jessie) [Noyau: 2.6.32-042stab116.2]. Il se peut que certaines commandes soient à adapter avec votre système.

 

 

Installation

 

Dégaînez votre accès SSH et exécutez ces commandes suivantes :

 

#  aptitude install boinc-client

#  update-rc boinc-client defaults 98

 

Voilà, votre client BOINC est maintenant en cours d’exécution sur votre système (et se lancera automatiquement au démarrage de celui-ci). C’était long

Ce qu’il vous reste à faire est de choisir et rejoindre un projet pour lequel vous allez calculer des choses très intéressantes !

 

 

Rejoindre un projet

 

Le fonctionnement global de BOINC repose sur les URLs des projets auxquels vous pouvez contribuer : il identifie chacun d’entre eux de manière unique au moyen de celles-ci.

Vous devez donc commencer par trouver une URL

 

Pour ce faire, rendez-vous sur cette page, laissez la charger complètement, et parcourez la liste jusqu’à tomber sur un projet qui vous tient à cœur par exemple, tout en étant compatible avec votre OS quand même (sûrement Linux dans votre cas également)

 

Puis lancez cette commande (une fois inscrit sur le site officiel du projet), avec vos identifiants ayant servis à la création de votre compte :

 

#  boinccmd ––lookup_account https://URL-DU-PROJET.org/ <username> <password>

 

Dans mon cas, la commande a eu comme sortie ceci (très rapide) :

 

status: Success
poll status: operation in progress
poll status: operation in progress
account key: XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

 

Maintenant que vous avez “le droit” de travailler sur le projet, demandez à votre client BOINC de se rattacher à celui-ci, au moyen de la clef obtenue juste ci-dessus :

 

#  boinccmd ––project_attach https://URL-DU-PROJET.org/ <account_key>

 

Si vous jetez maintenant un coup d’œil aux processus actifs, vous pourrez constater que votre système est en plein travail :

 

[TUTO] Comment exploiter la puissance de son VPS inactif ? 1

 

 

Interagir avec le programme et les projets

 

Voici quelques commandes utiles pour consulter de temps en temps ce que fait BOINC dans son coin :

 

  • Consulter les états des projets “rejoints” sur votre système :

#  boinccmd ––get_project_status

 

  • Consulter l’utilisation disque occupée par les projets en exécution :

#  boinccmd ––get_disk_usage

 

  • Consulter l’état global de BOINC :

#   boinccmd ––get_state

 

  • Stopper et supprimer un projet de votre système :

#  boinccmd ––project https://URL-DU-PROJET/ detach_when_done

 

Une liste exhaustive des commandes disponibles : http://boinc.berkeley.edu/wiki/Boinccmd_tool

 

[TUTO] Comment exploiter la puissance de son VPS inactif ? 3

 

 

Généralisation de l’utilisation de BOINC

 

Bien entendu, vous pourrez adapter cet article à n’importe quel autre système (Raspberry, PC familial, Smart-TV débridée, etc.) si vous jugez que la plupart du temps l’appareil en question est allumé “pour rien” (en terme de puissance disponible et effectivement utilisée). En gros : à tous ceux qui ne jouent pas, et qui ne font pas de rendus 3D, vous êtes concernés

Typiquement, pour nos SmartPhones (uniquement Android pour l’instant), quand ils sont branchés et inactifs : voilà la solution. (Si vous êtes sceptique à ce sujet, jetez un œil à la FAQ appropriée)

 

Vous pouvez aussi de la même manière “rejoindre” d’autres projets en parallèle présents sur la page citée plus haut, mais gardez en tête que chaque programme de contributions ajouté réduira par conséquent les ressources disponibles et allouables par et pour votre système.

 

J’ai oublié de préciser que, suivant le projet que vous avez choisi plus tôt ci-dessus, vous aurez peut-être besoin de quelques dépendances supplémentaires. Pour cela, je vous invite à suivre la section pointée par ce lien.

 

Happy contributing !

 

Samuel FORESTIER

Rédacteur | Trésorier chez Geek Mexicain
Étudiant INSA Centre Val-de-Loire
Blogueur technophile
Linuxien / Debian-er
Afficher les anciens commentaires

Geek Mexicain utilise les cookies pour optimiser votre expérience sur ce site.

[TUTO] Comment exploiter la puissance de son VPS inactif ?

Durée : 4 min