Cinéma & Séries Comics & Mangas

[Critique] X-Men : Apocalypse - Un X-Men, c'est tout

X-Men : Apocalypse (ou Apocaslip pour les intimes) est la suite des aventures des nouveaux mutants depuis le reboot temporel d'X-Men : Days of Future Past. Et bien que penser de ce film dont le seul titre montre l'ampleur et les enjeux qu'il veut atteindre ? Ben... Il y a du bon comme du moins bon.

I'm Blue !

Tout commence dans l'ancienne Égypte, où un mutant tout bleu, présenté comme le plus vieux de tous les mutants, cherche à utiliser son pouvoir cracké une fois de plus. Ce mutant à la capacité de se transférer au cours d'un processus d'un corps à l'autre, lui permettant au passage de récupérer les pouvoirs de l'hôte et ainsi se faire une grosse banque de pouvoir. Sauf que sa dernière fusion en date est interrompue et il est plongé en sommeil sous des mètres de pierres, et il ne se réveille que dans les années 80 (grosse sieste) suite à un événement qui fait très Le retour de la Momie. Il se met bien évidemment ensuite en tête de conquérir le monde, accompagné des 4 mutants les plus puissants qu'il trouve : les 4 Cavaliers de l'Apocalypse. Du coup vu que c'est un reboot temporel c'est l'occasion pour le film de nous présenter les versions plus jeunes des mutants principaux qu'on a vu dans les X-Men précédents (ceux datant d'avant X-Men : Le Commencement, et oui c'est n'importe que cette chronologie). On retrouve donc des nouvelles versions de Tornade, Cyclope, Jean Grey, Diablo et quelques autres. Certains se rangeront du côté d'Apocalypse, d'autre du côté de Charles Xavier pour sauver la Terre. Et tout ce joli monde est plutôt bien utilisé, mais certains personnages censés être majeurs sont vite oubliés ( cependant mention spéciale pour Magnéto que je trouve très bien dans ce film là). Malgré un casting de mutant plutôt impressionnant, on ne s'y perd pas trop et l'histoire est fluide et agréable à suivre. Certes le combat contre Apocalypse ne démarre pas avant 1h40 de film, mais on ne s’ennuie pas trop avant.

X-Men : Apocalypse - Un X-Men, c'est tout 1

Nouvelle fournée de mutants que l'on connaît, mais plus jeunes.

Par ailleurs, concernant l’Apocalypse, je dois dire que je suis un peu déçu... Autant au début, le méchant tue des hommes à tour de bras comme si de rien était, autant ensuite le film devient assez aseptisé et n'est pas franchement à la hauteur de son titre. Je n'ai pas trouvé l'Apocalypse si apocalyptique que ça. Bon après bien sûr certains endroits prennent très cher comme Le Caire qui est rayé de la carte, mais pour le reste on ne voit jamais de morts dues à des destructions massives, et même pour ces destructions, il y a juste quelques immeubles de détruits de par le monde et c'est tout. J'ai trouvé que ça faisait un peu esbroufe en fait, et c'est dommage parce que ça aurait pu être vraiment apocalyptique, notamment lors du moment ou Apocalypse prend le contrôle de toutes les ogives nucléaires de la planète pour... les envoyer dans l'espace. Bon ben pour autre fois l'holocauste nucléaire !

Artistiquement un peu inégal

Cet X-Men est un film qui mise beaucoup sur les images de synthèse, notamment pour faire des scènes se voulant grandioses et montrant de la destruction en pagaille. Alors autant des fois ça passe très bien, autant des fois ça donne l'impression que c'est pas tout à fait fini, ça pique les yeux et ça fait très effet lisse. Toute la séquence d'introduction en Égypte m'a fait beaucoup pensé à la polémique avec le trailer de Gods of Egypt qui avait beaucoup fait parler de lui sur le net, avec beaucoup d'images de synthèse qui se voyaient. Et bien là c'est un peu pareil. Généralement les grands angles sont très beaux, tant qu'ils montrent des trucs qui se cassent, mais dès qu'on se rapproche ou qu'il faut montrer des structures, ça perd de son naturel et ça tranche avec les scènes tournées sur vrai décors. Dans la mise en scène et la façon de raconter aussi ça pêche parfois. Certaines scènes sont justes magiques, notamment la nouvelle grosse séquence avec Quiksilver qui pour moi enterre littéralement la précédente niveau coolitude, mais d'autres sont un peu bof, sans recherches et parfois redondantes entre elles. En plus le film se colle aussi quelques grosses facilitées scénaristiques qui viennent te coller la rétine à te la crever. Pas de spoil mais sachez que les deux plus grosses utilisent pour l'un une flèche qui arrive à tuer deux personnes en même temps, et un avion avec des combinaisons pile poil à côté.

X-Men : Apocalypse - Un X-Men, c'est tout 2

Un opus sous la couleur du bleu...

Mais ce qu'il m'a le plus dérangé avec ce film, c'est qu'en fait à part une continuité à l'univers X-Men rebooté, je n'en ai pas vraiment compris l'intérêt, pas plus qu'il ne m'a véritablement marqué (à part le caméo de Stan Lee avec sa FILLE! :D). Et c'est bien dommage, vu ce que semblait vouloir Brian Synger, en l’occurrence faire une sorte de film un peu catastrophe et avec une grande ampleur. Pour moi c'est un peu raté. Ce n'est pas le plus mauvais des X-Men, ni le meilleur, c'est un X-Men. Sans plus.

Conclusion

X-Men : Apocalypse tente de faire un peu autre chose que les précédents volets de la saga, notamment en apportant des nouveaux acteurs pour jouer des rôles de mutants que l'on connait déjà, mais surtout en essayant de donner de l'ampleur et de l’enjeu au film. Et sur certains point ça ne passe pas. L'image de synthèse donne du très bon comme du pas très fini en frôlant parfois le kitch, et certains personnages auraient mérité d'être un peu plus présents ou imposants. Reste que je suis sorti de la salle de cinéma en me disant que malgré l'évidente volonté de faire un X-Men plus imposant que les précédents, il ne se démarque pas vraiment des autres volets par une qualité supérieure.

    Personne n'a encore commenté cet article, à vous de jouer !

Les commentaires sont soumis à la modération, ils n'apparaîtront pas immédiatement.