Cinéma & Séries

[FILM] Terminator 5, ça aurait pu être pire !

Fervent fan de la saga Terminator (d'où mon pseudo), j'ai profité d'un après-midi de libre pour aller "constater" le travail (en 3D !) fourni par ce bon vieux James Cameron quant à son dernier opus ! Mon avis reste partagé, et je dois encore ressasser tout ce qui est avancé dans celui-ci. En tout cas, les effets spéciaux sont toujours au rendez-vous, de plus en plus incroyables de réalisme, et le relief donné par la 3D étaient agréables :) J'en profite parce que peux le dire également avant la "zone" suivante, mais le casting' du film m'a quelque peu bouleversé. Dans Salvation, on quittait le film avec une image en tête de Kyle Reese, par exemple, comme un jeune homme frêle, et la saga en général avec une Sarah Connor avec une personnalité bien à elle, ici je trouve que rien que sur ces deux personnages l'écart, ne serait-ce que physique, est trop important...

[divider] Spoil Zone [/divider] [divider] Spoil Zone [/divider]

Par contre, j'ai été gêné par le côté "prévisible" du film. À l'instant où l'on aperçoit John Connor en 2017 (après le second voyage), j'ai dit: "C'est un faux.". Pas exactement, mais presque. La réponse est apportée quelques minutes plus tard: c'est un mi-homme / mi-robot, dans le sens où un composé métallique apporté par Skynet sur John avant son voyage temporel lui donne accès à une régénérescence du tissu humain. Bref, il ne commence pas exactement ici, mais le whatTheFuck est très présent... pour changer un peu :D Et c'est sans compter les 4/5 interventions de notre ami Schwarzy' (en synthèse pour le film :P ) qui débite une quantité de propos qui N'ONT ABSOLUMENT AUCUN SENS, mais le ridicule l'emporte une fois de plus, et on rigole bien !
/files/archive/2015-07/laisse-les-tomber-1024x443.jpg
En bref, un (dernier ?) opus qui se veut explicatif sur les 4 autres, tout en rajoutant une histoire avec modifications du futur, on s'y perd un peu sur le moment, mais qui se termine sur une image non-banale: la coexistence de l'Homme et de la Machine, sans, apparemment, de Jugement Dernier à venir. Une Genèse donc des Terminator, mais où cette seule œuvre ne pourrait quand même pas remplacer ses prédécesseurs. Un film très perturbant de par le côté identiquement-différent durant une bonne demi-heure, où le spectateur pense avoir affaire à une réplique "version 2015" du 1 et du 2 mélangés, mais petit-à-petit les ombres se dispersent, et on commence à apercevoir des prémisses d'explications. D'ailleurs, l'idée était aussi de faire un parallèle sur le monde actuel et la vulnérabilité du "tout-connecté" (à l'aide du logiciel Genesys, créant un des faux-raccords du film avec l'utilisation purement militaire de Skynet dans le n°3), et l'analogie fait une fois de plus réfléchir... On retrouve également une succession de clins d'oeil plus ou moins visibles à Matrix, ou encore Star Wars, mais bien évidemment aux Terminator 1, 2 & 3 qui feront sourire les connaisseurs ;) [divider] Spoil Zone [/divider] [divider] Spoil Zone [/divider]

On aurait pu tomber sur une vulgaire régularité de l'intrigue, à savoir 2 robots venant du futur se combattant indéfiniment pendant 1h45, mais ici le réalisateur a décidé de nous faire ré-utiliser notre matière grise (mais ça reste Américain quand même hein :D ), donc ça aurait pu être pire...

    Personne n'a encore commenté cet article, à vous de jouer !

Les commentaires sont soumis à la modération, ils n'apparaîtront pas immédiatement.